mercredi 18 octobre 2017

Le Puma ? Agressif mais pas trop finalement ... (video)

Le puma est un prédateur plus sociable que l'image habituelle qu'on en dresse. Sur cette vidéo, une femelle s'invite à manger la proie tuée par une autre femelle : après des démonstrations d'agressivité, les deux partagent la proie. ©Mark Elbroch/Panthera




mardi 17 octobre 2017

Un moteur à évaporation, vraiment ? est-ce bien raisonnable ? ;o) (video)

L'évaporation pourrait constituer une source d'énergie propre, renouvelable et abondante. C'est ce qu'estime une équipe de chercheurs qui a conçu un « moteur à évaporation » qui repose sur un principe simple : des spores bactériennes s’étendent en absorbant l’humidité de l’air, puis se contractent en la libérant. Détail intéressant : ces bactéries, de type Bacillus subtilis, produisent leur mouvement d’expansion et de contraction même mortes ou endormies.



Mais l’équipe est allée plus loin en calculant la quantité d’énergie que représente la vapeur dégagée par les grandes surfaces d’eau. Un potentiel sans doute considérable, puisque l’évaporation correspond à la moitié de l’énergie solaire reçue à la surface de la Terre. Rien qu’aux Etats-Unis, l’énergie de l’évaporation atteindrait la puissance de 325 GW, près de 70 % de la production électrique du pays en 2015.

source: cité des sciences




samedi 14 octobre 2017

si même les moineaux disparaissent ... (video)

Trois moineaux sur quatre ont disparu du paysage parisien entre 2003 et 2016. C’est le résultat de l’étude menée sur cette période par la LPO, la Ligue pour la protection des oiseaux, avec le Corif, le Centre ornithologique d’Ile-de-France. Autrement dit, les effectifs de cet oiseau familier ont en moyenne baissé de 10 % par an depuis la moitié des années 2000 !

Avec dix ans de retard, Paris connaît ainsi un phénomène qui affecte déjà plusieurs grandes villes européennes, de la Finlande jusqu’à l’Italie. À un point tel que le moineau a complètement disparu de certaines zones, comme le centre d’Amsterdam.


jeudi 12 octobre 2017

sûr, le nucléaire ???

La réserve de main d'oeuvre des ... Fourmis !

Les fourmis auraient-elles usurpé leur réputation de travailleuses acharnées ? C’est en tout cas ce que semble indiquer une observation attentive conduite aux États-Unis, puisque 40 % de ces insectes ne feraient strictement rien de la journée ! Mais à quoi donc servent ces fourmis flemmardes qui, lorsqu’elles daignent s’activer, cela reste très modeste : un peu de soins dans la pouponnière ou de toilettage de leurs congénères. 

Selon une hypothèse courante, ces fourmis inactives constituent une sorte "d’armée de réserve" susceptible de prendre le relais des fourmis ouvrières. D’ailleurs, il y a aussi beaucoup de paresseuses parmi d’autres espèces industrieuses comme les abeilles. 

Pour confirmer l’hypothèse, le chercheur a peint des points de couleurs différentes sur la tête, le thorax et l’abdomen des fourmis de manière à les distinguer et à suivre leurs mouvements. Puis il a retiré de la colonie 20 % des insectes les plus actifs. Résultat : une semaine plus tard, ces fourmis avaient été remplacées par d’anciennes fourmis "au chômage". 

suite de l'article à cité des sciences
photo: wikipedia