mercredi 18 avril 2018

La solution anti-moustiques ? (video)

Abeilles: des osmies à la rescousse du cidre de Normandie

Elles ne vivent pas en ruche, ne produisent pas de miel, mais elles sont championnes de la pollinisation des cultures : le printemps venu, quelques milliers d'abeilles solitaires élevées par la start-up Osmia située dans le Lot-et-Garonne sont envoyées en mission pour doper les rendements des vergers. 

Comme l'abeille européenne (Apis mellifera), ces solitaires nommées osmies rousses (Osmia rufa) et osmies cornues (Osmia cornuta) fertilisent les plantes en butinant, transportant ainsi le pollen d'une fleur à une autre, mais mieux et plus vite. 

Pour rapporter le pollen à la ruche, les abeilles mellifères "mouillent le pollen pour en faire des boules qu'elles collent sur leurs pattes arrières, ce qui le dégrade". Les osmies, elles, se couvrent mécaniquement de pollen en entrant dans la fleur grâce à leurs poils fournis qui forment comme une "brosse" sur le ventre. Résultat, un taux de pollinisation exceptionnel : plus de 90% pour l'osmie à chaque visite de fleur, trois fois plus que la mellifère.

article complet à Sciences et Avenir
photo: wikipedia