mardi 23 mai 2017

Quel est l'état de la nature en France ?

En France métropolitaine comme dans les territoires d’outre-mer, la dégradation des milieux naturels se poursuit et certaines espèces sont de plus en plus menacées. La pression démographique est en hausse et le changement climatique se manifeste de manière plus évidente.

Malgré les menaces qui pèsent sur les espèces et les milieux, le bilan 2017 de l’Observatoire national de la biodiversité confirme que le patrimoine naturel en France reste exceptionnel, et que la prise de conscience et la mobilisation pour la biodiversité restent soutenues. En effet, la société française est de mieux en mieux informée sur les enjeux de protection de la biodiversité, et les actions de prévention et de lutte, mais aussi les moyens financiers qui y sont alloués s’intensifient pour tenter d’inverser la tendance.

Si la diversité des espèces, des écosystèmes et des paysages favorise le tourisme et la croissance économique, un secteur touristique bien géré peut, réciproquement, contribuer à réduire les menaces sur la biodiversité et maintenir, voire augmenter, les populations-clés d’animaux sauvages grâce aux revenus générés.


jeudi 18 mai 2017

Les mangroves? l'un des systèmes les plus productifs au monde

C’est sur le littoral, dans les eaux calmes et en amont des récifs coralliens, que les mangroves trouvent l’environnement le plus favorable à leur développement. Elles s’épanouissent dans l’eau salée, dans des conditions difficiles, peu propices à la vie terrestre.

Les mangroves abritent une faune et une flore très riches. Les principaux arbres constituant les mangroves sont les palétuviers, que l’on reconnait à leurs racines aériennes en forme d'échasses et où vivent de nombreuses espèces de poissons, crustacés, mollusques mais aussi amphibiens et oiseaux dont certaines en voie d’extinction.

Grâce à leurs racines aériennes et à leur végétation dense, les palétuviers parviennent à réduire la puissance des vagues et préservent ainsi les côtes de l’érosion et des tempêtes tropicales. Plus largement, elles protègent des effets du réchauffement climatique (montée des océans, tsunamis...) et font barrière aux pollutions d’origine terrestre. Enfin, elles sont capables de stocker de grandes quantités de carbone atmosphérique, contribuant à l’atténuation du réchauffement climatique.

Riche en fruits de mer variés et nurserie pour diverses espèces de poissons, les mangroves alimentent les pêcheries et le commerce local. Le bois est utilisé pour le chauffage et la construction, les fibres tirées de certaines plantes servent à l’industrie textile, et certaines écorces sont utilisées comme condiment. Les mangroves abritent aussi diverses plantes médicinales. Elles contribuent ainsi aux moyens de subsistance, au bien-être et à la sécurité des communautés côtières.

source: Ministère Ecolo